Information générale

Arménie

Nom officiel:  République d’Arménie
Capital:  Erevan (fondé en 782 av J.-Ch)
Langue officielle : arménienne
Religion officielle : Christianisme (premier pays au monde qui a adopté le christianisme en 301)
Monnaie : dram
Population : 3 249 500 (en 2010)
Superficie totale : 29 743 km2

L’Arménie est situé au sud-est du plateau Arménien. Le relief essentiellement est montagneux et comprend nombreuses hautes chaînes de montagnes, cirques, montagnes volcaniques éteints, plateaux de lave et plaines. Les pays voisins sont la Géorgie, l’Iran, la Turquie et l’Azerbaïdjan. Ancien membre de L’Union Soviétique, la République d’Arménie est proclamé indépendant le 21 septembre 1991.

                  
L’Arménie a une riche histoire. Selon la légende, son nom (en arménien Hayastan) dérive du nom dе l’ancêtre des arménien Hayk Nahapet, qui est considéré d’être le fondateur du pays des arméniens.
L’Arménie est un pays biblique. Selon la bible l’Arche de Noé est descendu au sommet du mont Ararat – symbole de l’Arménie.

Climat
L’Arménie est disposée dans les régions subtropicales, cependant, à cause du caractère de haute montagne le climat ici est sec et continental avec l’été chaud  et  l’hiver froid. Les meilleurs saisons pour visiter l’Arménie est le printemps riche de fleurs et l’automne multicolore.

Culture
L’Arménie est connue par sa culture riche et diverse. Sur le territoire du pays on trouve environ
4000 monuments historiques qui remontent aux différentes époques.
La sculpture est l’un des types d’art les plus connus. L’édifice le plus ancien est la forteresse d’Erébouni.
L’Arménie est célèbre surtout par ses églises, ses complexes monastiques, ses Khatchkars et d’autres monuments religieux.
Le peuple arménien est grand amateur de musique, et depuis plusieurs siècles a créé de magnifiques chansons. Parmi les compositeurs les plus célèbres on peut citer Sayat-Nova, Komitas, Aram Katchatourian.
La littérature a toujours joué un rôle important dans l’identité nationale et culturelle du peuple arménien.
Le théâtre arménien est créé il y a plus de 2000 ans. Selon l’historien grec Plutarque, en 53 av J-Ch le spectacle d’Euripide « Bacchae » est mis en scène dans la ville d’Artashat. Les traditions de théâtre sont gardées jusqu’à nos jours.
La peinture qui a atteint son apogée au 19e siècle  est aussi l’un des éléments importants de la culture arménienne.

Cuisine
La cuisine arménienne se diffère par la magnifique combinaison de goûts. Selon les sources historiques les arméniens connaissaient les détails des processus de fermentation et de préparation de gâteaux il ya 2500 ans. Les traditions de plusieurs plats arméniens sont restées inchangeable jusqu’à nos jours. Le tolma arménien est un des plats les plus délicieux qui a différentes recettes de préparation. D’autres plats spécifiques de la cuisine arménienne  sont Khash (Il s’agit d’un bouillon préparé à base de jarrets du porc),  Khorovats (barbecue arménien), Khapama (préparé de citrouille) etc.

          

Artsakh

Nom officiel: Artsakh ou République du Haut Khaghabakh
Capital: Stépanakert
Langue officielle : arménienne
Religion officielle : Christianisme
Monnaie : dram
Population : 146600
Superficie totale : 11458  km2

La République du Haut Khaghabakh (Artsakh) est un pays indépendant et autonome, mais internationalement il est connu comme deuxième état arménien. L’indépendance du Haut-Karabagh n’est pas reconnue par la communauté internationale, à l’exception de l’Abkhazie, de l’Ossétie du Sud et de la Transnistrie.
En Australie, le Conseil législatif du Parlement de Nouvelle-Galles du Sud a adopté  une résolution demandant à l’État australien de reconnaître l’indépendance du Haut-Karabagh. Aux États-Unis, la Chambre des représentants du Rhode Island a adopté une résolution appelant le président et le Congrès américains à reconnaître cette indépendance. Elle est suivie en ce sens par la Chambre des représentants du Massachusetts, par les deux chambres de la Législature du Maine, par le Sénat de Louisiane  et par la Législature de Californie.

Le territoire d’Artsakh est subdivisé  en 7 régions administratives : Shahoumian, Khachatagh, Martakert, Askéran, Chouchie, Martouni et Hadrout. Selon les historiens orientaux, la population d’Artakh et des autres peuples du plateau arménien est formée à la suite de la fusion des tribus primitifs et des arméniens natifs. Ces derniers se sont installés ici au 7e siècle av J-Ch.  D’après les sources historiques, en 189 av J-Ch Atrsakh est entré dans la Royauté Arménien.

                         

Climat et conditions naturelles
Le territoire d’Artsakh a un relief assez compliqué. La différence entre les hauteurs absolues est environs 3700 mètres.
La plus longue rivière est Tartar sur laquelle est construite la citerne de Sarsangue. Parmi les autres rivières connues on peut citer Khatchénaguette, Ishkhanaguette et Hakhari.
35% du territoire de Khaghabagh est couvert de forêts. On rencontre aussi de vieux mûriers, et les collines sont couvert de broussailles et de prairies. Le climat des plaines est doux.
Dans le faune on rencontre essentiellement des ours gris, des cerfs, des antilopes, des lynx etc.
Le climat d’Artsakh est subtropical. La température moyenne est +11°C. En juillet et en août la température moyenne est entre +22°C et +21°C ; en hiver – entre -1 et 0°C.

Culture
Artsakh est l’un des foyers de la civilisation caucasienne et est connu par son patrimoine riche de
la culture. Dans les différents pays sont conservés plus de 4000 monuments historiques – églises, monastères, forteresses, ponts, khatchkars etc.
Le centre culturel d’Artsakh est la ville de Chouchie où déjà en 1891 un théâtre arménien a été ouvert ; des centres d’études, des musées et des éditions fonctionnent actuellement. En ce qui concerne la capitale – Stépanakert,  c’est une petite ville pittoresque qui attire ses visiteurs par sa beauté et sa nature. En se promenant dans les rues de Stépanakert on peut voir plusieurs monuments construits par les maîtres de la ville. Arstakh est célèbre aussi par ses monuments architecturaux qui représentent des valeurs historiques et esthétiques de différentes époques.

Cuisine
La cuisine de Khaghabagh a plusieurs spécificités qui sont conditionnées par les facteurs géographiques, climatiques et historiques.
Cependant le plat le plus célèbre est Jénguialov hats (du pain avec de la verdure), que l’on prépare avec plusieurs types de verdures, et le processus de la préparation est une jolie cérémonie. Un autre plat traditionnel est Kourkoute que l’on prépare avec du blé: tout au long de la nuit on le cuit avec du porc.
Artsakh est célèbre aussi par ses vodkas de mûrier et de raisins, par ses vins blancs, rouges et secs que l’on prépare des sortes de raisin mouskate et khindorni.